CLINAMEN

clinamen
« Cependant, forte et fière comme le soleil, elle s’avance dans la rue déserte, seule vivante à cette heure sous l’immense azur, et faisant sur la lumière une tache éclatante et noire. Elle s’avance ainsi, harmonieusement, heureuse de vivre et souriant, comme si elle apercevait au loin dans l’espace un miroir reflétant sa démarche et sa beauté. »

(Baudelaire – La belle Dorothée)

VENDANGES

vendange
“Le regard singulier d’une femme galante
Qui se glisse vers nous comme le rayon blanc
Que la lune onduleuse envoie au lac tremblant,
Quand elle veut y baigner sa beauté nonchalante…”

(Baudelaire – Le vin du solitaire)

MÉMOIRE DE DRAPS

memoire de draps
« Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l’ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
A l’âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n’est qu’ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté. »

(Baudelaire – L’invitation au voyage)

I AM NOT AN ILLUSION

i am not an illusion
« Et tu seras aimée de mes amants, courtisée par mes courtisans. Tu seras la reine des hommes aux yeux verts dont j’ai serré aussi la gorge dans mes caresses nocturnes; de ceux-là qui aiment la mer, la mer immense, tumultueuse et verte, l’eau informe et multiforme, le lieu où ils ne sont pas, la femme qu’ils ne connaissent pas, les fleurs sinistres qui ressemblent aux encensoirs d’une religion inconnue, les parfums qui troublent la volonté, et les animaux sauvages et voluptueux qui sont les emblèmes de leur folie. »

(Baudelaire – Les bienfaits de la lune)

CHASSE SPLEEN

chasse spleen
« O boucles ! O parfum chargé de nonchaloir !
Extase pour peupler ce soir l’alcôve obscure
Des souvenirs dormant dans cette chevelure,
Je la veux agiter dans l’air comme un mouchoir ! »

(Baudelaire – La Chevelure)